flashinfo
Gestion Durable des Forêts → Atelier

 

BRAINFOREST en formation sur la politique minière et negociations contractuelles.

Mr DJINANG Martial(responsable département juridique) et Me MBAZOGUE MBENG Anaïs ( responsable département communication) ont pris part à Dak


Par Brainforest - 25/08/2014 à 02:10:00 - Modifié le 25/08/2014 à 02:10:00

Les importantes ressources minières de l’Afrique ont pendant longtemps fait l’objet d'un intérêt croissant au plan national  et international. L’exploitation des ressources minières de l’Afrique par des intérêts nationaux est demeurée un élément constant du commerce de la région affectant non seulement le processus de développement économique, mais aussi les dynamiques de politique, de gouvernance, de durabilité environnementale, de cohésion sociale et de culture.  L'exploitation des richesses minières du continent a également fait l'objet de préoccupations relatives à l'exercice de la souveraineté des Etats africains; leur capacité à gouverner et leur cohérence interne, les processus de politiques publiques, la responsabilisation réciproque entre et par les principaux acteurs du secteur minier; la quête de l'indépendance nationale par les pays africains; l'absorption et utilisation par les gouvernements des revenus provenant des exportations minières, les droits des peuples et des communautés au développement, la protection de l'environnement naturel; les devoirs et responsabilités des entreprises minières; le transfert des technologies minières aux pays africains, la gestion et la réglementation du secteur minier et surtout, les conséquences des activités minières sur le développement national et régional, de manière générale.

L'objectif principal de ce cours était d’offrir aux parlementaires et membres de la société civile d’Afrique fortement impliqués dans la gestion, suivi, recherche, formation et plaidoyer en faveur du développement des industries extractives d’Afrique de l’Ouest, un cadre d’acquisition de savoir, de renforcement de capacités, compétences et aptitudes leur permettant de jouer pleinement leur rôle, au bénéfice du développement de leurs pays respectifs.

En effet, une politique minière solide doit nécessairement être basée sur une vision "développementiste" claire.   Une telle vision doit également renseigner sur les négociations contractuelles en cours afin que les visions, politiques et négociations soient convenablement harmonisées pour l’atteinte des résultats attendus. Par voie de conséquence, en plus des questions de politique, le cours a offert une formation sur les négociations de contrats miniers, se faisant principalement sur la base de la Vision Minière de l’Afrique en tant que cadre normatif adopté par les dirigeants africains sous l'égide de la Commission de l'Union Africaine (CUA) pour s'assurer que les pays africains tirent le maximum de profits de leurs ressources minières, de manière à faire progresser leurs agendas de développement nationaux et le bien-être de leurs citoyens.

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres