Gestion Durable des Forêts → Atelier

 

Cadre de concertation multiacteurs sur l’accès à la citoyenneté des Peuples Autochtones de Minvoul (Nord du Gabon)

Le mardi 13 mai 2014, dans le cadre du Projet : «Renforcement des capacités pour le respect et la promotion des droits des communautés forestières», l’orga


Par Brainforest - 01/01/1970 à 00:00:00 - Modifié le 01/01/1970 à 00:00:00

S’il fallait encore le rappelé, ce projet qui est mis en œuvre au Gabon depuis Octobre 2011, sur financement DFID et avec l’appui technique de la Rainforest Foundation United Kingdom , a pour objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural à travers l’appui à la connaissance et à l’utilisation de leurs droits forestiers, fonciers et civils par les communautés locales et autochtones. Il vise également la promotion de la consultation et de la participation des communautés aux différentes réformes légales et aux processus de gestion des ressources naturelles concernant leurs différents droits.

Durant cette rencontre qui verra la participation de divers acteurs (Autorités administratives, Personnes ressources, Médias, Société civile et Populations Autochtones), il sera question de manière générale d’aborder les points suivants : Faire un état des lieux de l’accès à la citoyenneté des Peuples Autochtones dans la ville de Minvoul et identifier des pistes de solution afin de faciliter la jouissance de ce droit ; Présenter les initiatives locales mises en place afin de faciliter l’accès à ce droit et recenser les difficultés rencontrées; Permettre aux communautés autochtones de clairement adresser les difficultés rencontrées dans ce cadre aux autorités locales. Ce sera également l’occasion pour Brainforest de faire la présentation de la publication produite par le projet et qui porte le titre suivant : La problématique de l’accès à la citoyenneté des Peuples Autochtones du Gabon : Cas des Bakas.

La question de l’accès à la citoyenneté des Bakas de Minvoul et des Peuples autochtones du Gabon est d’autant plus importante que sans acte de naissance, ils ne peuvent ni se prévaloir du statut de citoyen Gabonais, ni se prévaloir des avantages qui en découlent.

Djinang Martial

Chef de Projet

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres