Agro-industrie et gouvernance foncière → Atelier

 

Renforcement de la participation de la Société Civile à l’activité de cartographie participative prévue pour l’élaboration du Plan National d’Affectation des Terres (PNAT) dans le cadre du projet CAFI

Une vingtaine d’Organisations de la Société Civile (OSC) membres des plateformes Gabon Ma Terre Mon Droit (GMTMD) et du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC), se sont réunies dans le cadre d’un atelier d’information et d’actualisation du plan de travail,ce vendredi 7 février 2020 à Libreville. 


Par Brainforest - 09/02/2020 à 07:41:10 - Modifié le 12/02/2020 à 08:59:50

Organisée par Brainforest, cette rencontre s’inscrit dans la mise en eouvre du Projet: « Contribution/Plaidoyer de la Société Civile pour le développement d’une méthodologie efficace de cartographie dans le cadre du Projet CAFI» et bénéficie du soutien technique et financier de Rights and Resources Institute (RRI ).

 

A travers ce projet dont les principaux bénéficiares sont les communautés des zones forestières et les Organisations de la Société Civile,  il est question d’appuyer ces différents acteurs afin qu’ils proposent des éléments pertinents devant intégrer une méthodologie nationale de cartographie participative efficace. Il s’agira d’influencer l’élaboration de la méthodologie de cartograpohie participative prévue dans le projet Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI) en lien avec le developpement d’un Plan National d’Affectation des Terres (PNAT). 

 

Avant d’aborder la phase d’actualisation du plan de travail trois ( 3) présentations ont été faites aux participants. Martial DJINANG (Coordonnateur des Programmes de Brainforest)a présenté en premier le financement de RRI et les objectifs à atteindre. Il a par la suite abordé les enjeux et l’importance de la cartographie participative comme outil de sécurisation des droits fonciers coutumiers. Edwige EYANG EFFA pour sa part, a décliné les grandes lignes du projet CAFI en mettant l’accent sur les activités nécessitant une forte mobilisation de la société civile. 

 

S’agissant de l’actualisation du plan de travail, les participants estiment que le chronogramme proposé est toujours d’actualité  au regard de l’état de mise en œuvre des activités par l’administration, la convention devant organiser l’activité de cartographie participative étant seulement en cours de finalisation entre les administrations concernées. Toutefois, les participants insistent pour le respect du chronogramme actuel car il est impératif que le document de plaidoyer de la société civile soit disponible avant la tenue de l’atelier national devant être organisé par l’administration sur la définition d’une méthodologie nationale de cartographie participative. 

 

A l’issue de ces travaux, les acteurs présents pensent que le projet appuyé par RRI au-delà de faciliter une bonne préparation de la société civile dans le volet cartographie participative, est un cadre idoine pour échanger de façon générale sur le rôle que doit jouer la société civile dans le CAFI. Le Coordonnateur des Programmes de Brainforest a renforcé cette préoccupation en affirmant qu’il existe des défis à plusieurs niveaux : l’adoption d’une bonne méthodologie, la production des cartes participatives complètes reflétant les réalités de terrain et la prise des décisions sur la base de ces cartes pour sécuriser le foncier rural. Eu égard à ces différentes remarques, la société civile a résolu de travailler pendant l’atelier national non seulement sur la validation du document de plaidoyer mais aussi sur la définition de sa stratégie globale d’intervention dans le cadre du CAFI. Elle a également pris la résolution de travailler à s’unir dans la gestion du dossier CAFI et à rechercher d’autres sources de financements pour renforcer sa participation.

 

C’est sur une note de remerciement à l’endroit du RRI par les participants que le Rendez-vous a été donné dans les jours à venir, Par Brainforest, pour la poursuite des activités car pour l’ensemble des acteurs présents : « L’élaboration du PNAT constitue une occasion à nulle autre pareille pour sécuriser le foncier rural en République Gabonaise ».

 

Autres liens : 

 

Suivre une vidéo de l’événement.

 

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres

Quelques partenaires