Gouvernance forestière → Actualité

 

Les premières sanctions du kevazingogate sont tombées.

La suite de l'affaire dite "réseau Kevazingo" commence à fournir des voies de responsabilités. Les premières sanctions sont en effet tombées ce jeudi 16 mai 2019 en après-midi à travers un communiqué du Gouvernement lu par son porte-parole sur les antennes de Gabon télévision.


Par Brainforest - 17/05/2019 à 06:47:02 - Modifié le 17/05/2019 à 07:40:26

L'enquête confiée à la Direction Générale des contres ingérences (B2), nous livre déjà quelques éléments :  "les investigations policières et judiciaires ont relevées de graves et inadmissibles  disfonctionnements ainsi que des complicités actives et passives intolérables tant dans l'administration des Eaux et forêts, des douanes,  qu'au niveau des opérateurs économiques de la filière bois"

Ainsi dit, dans l' attente des conclusions définitives de l'enquête en cours, Mme Nanette Linga -Makinda, porte-parole du gouvernement, a précisé qu'un certain nombre d'agents de l'administration des forêts et des douanes ont été suspendus à titre conservatoire de leur fonction et responsabilité.

 

Est-ce là un début d'action au niveau des pouvoirs publics pour apporter "toute la lumière" tant attendue par l'opinion nationale et internationale sur ce trafic aggravé des essences précieuses issues des forêts gabonaises ? Un début d'action qui pourrait éventuellement enclencher une véritable bonne gouvernance au niveau de la filière bois et prendre aussi des mesures pour renforcer l'action de la société civile? Pourquoi les têtes des responsables des départements des fonctionnaires sanctionnés bénéficient d’un traitement de faveur alors qu’ils sont les donneurs d’ordre. On attend un signal fort de l’exécutif. Les têtes et les vraies têtes doivent tomber pour rassurer toutes les parties.

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres

Quelques partenaires