Information et Sensibilisation → Actualité

 

La présidence de la république donne le ton sur l’affaire « réseau Kevazingo» en cours.

Depuis le début du scandale lié au trafic du Kevazingo, la présidence de la république était restée muette. Elle a fait une sortie ce 13 mai en annonçant la fermeté avec laquelle elle souhaiterait voir ce dossier traitée.


Par Brainforest - 14/05/2019 à 09:41:13 - Modifié le 14/05/2019 à 10:00:42

D’après Ike Ngouoni Aila Oyouomi, porte-parole de la présidence de la république, la disparition de 353 containers sur un total de 392 placés sous main de la justice le 30 avril dernier, est une « affaire d’une extrême gravité. Elle exige en retour la plus grande sévérité ».  Il ressort également de cette annonce, que la présidence de la République souhaite fermement que la lumière soit faite sur ce cas de trafic  qualifié par Olivier N’Zahou, procureur de la République, de « réseau Kevasingo» : « La présidence de la République exige des autorités compétentes, que la lumière et toute la lumière soit faite et souhaite que des peines exemplaires soient prononcées. (..) Si des responsables quels qu’ils soient, où qu’ils soient ont failli, ils seront durement sanctionnés ».

 

L’affaire « réseau Kevazingo» semble mettre en cause les agents de l’administration des Eaux et forêts, des douanes et des exploitants chinois véreux. En début de semaine, il se pourrait que 200 des 353 containers « distraits » aient été localisés au Port d’Owendo, d’après un post de gabonreview, titré, « Containers disparus : 200 localisés au Gabon, le commanditaire identifié, mais en cavale » dans sa une du 13 mai au soir.

 

Affaire à suivre ….

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres

Quelques partenaires