flashinfo
Gestion Durable des Forêts → sensibilisation et information

 

Journée Internationale des forêts au Gabon: 2ème phase

Le Ministère de l’Economie forestière, de la pêche et de l’Environnement, Chargé de la Protection et de la Gestion Durable des Ecosystème a organisé ce 14 avril 2017 à Libreville une journée Portes Ouvertes  célébrant  la journée Internationale des forêts  en différé sous le thème « Forêt et Energie » dans sa deuxième phase.


Par Brainforest - 14/04/2017 à 12:34:00 - Modifié le 14/04/2017 à 12:37:13

 La célébration de cette journée portes ouvertes en différé à laquelle Brainforest y a pris part a été l’occasion d’ouvrir les portes du Ministère aux publics par l’organisation d’une conférence-débat et la visite des stands.

 

A l’ouverture, allocution du Secrétaire Général du Ministère de l’Economie Forestière, de la Pêche et de l’Environnement, Chargé de la Protection et la Gestion Durable des Ecosystèmes M. Athanase NTHANGA OYOUGOU qui a tenu à rappeler que le bois est une source d’énergie renouvelable  majeur pour la planète. Au Gabon, le bois énergie peut favoriser le développement économie social des populations rurales car il est utilisé comme première source d’énergie combustible domestique. « Pour l’avenir dans le cadre de la valorisation des produits connexes des scieries issus du bois, l’utilisation de combustibles bois à savoir entre autres les bûches les plaquettes et les déchets industrielles pourraient constituer une véritable niche d’investissement à forte rentabilité ». A t-il souligné.

 

Aussi cette journée a été une occasion particulière pour le département ministériel de présenter le savoir-faire de leur administration en matière de gestion durable des forêts et d’autre  part les différents biens et services issus de la transformation du bois.

 

Le Représentant de la FAO M. Helder MUTEIA quant à lui, dans le discours a relevé que le bois de feu reste d’une grande importance pour les moyens de subsistance de millions de personnes. Toutefois de sérieux défis sont à relever : La dégradation des forets des sols et l’émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à cause d’une forte pression sur l’énergie ligneuse ; Dans de  nombreuses régions, la conversion au charbon de bois se fait souvent à l’aide de méthodes rudimentaires et polluantes. En Afrique Subsaharienne, la production d’énergie ligneuse est responsable de 50% de la destruction et de la dégradation des forêts.  

 

La deuxième étape de cette journées s’est ponctuée par la visite des stands par les officielles.  Brainforest a ainsi  marqué sa présence par la présentation  de l’ONG et de ses activés.  Elle également  mis à disposition des visiteurs des kits de manuels, d’ouvrages sur l’environnement et des rapports d’activités de projet.

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres